L’IMPORTANCE DE L’EXERCICE THÉRAPEUTIQUE AVANT ET APRÉS UNE CHIRURGIE

Si la chirurgie est une situation généralement très difficile à vivre, elle l’est encore plus pour les personnes âgées. En effet, celles-ci sont plus fragiles et sont confrontées à plusieurs risques et difficultés, après une chirurgie. Pourtant, l’exercice physique thérapeutique permet non seulement de se préparer à l’opération, mais aussi de garder une autonomie et une indépendance après la chirurgie.

Impact de l’hospitalisation et la chirurgie sur les personnes âgées

Chez les personnes âgées, la principale conséquence d’un long passage à l’hôpital est le déclin fonctionnel. Le repos au lit pendant le séjour à l’hôpital entraîne une perte considérable et rapide, de la force dans les jambes et les pieds. Les patients hospitalisés peuvent également perdre de la puissance et la capacité de leur organisme à produire de l’énergie.

Quant à la chirurgie, elle est identifiée comme facteur d’augmentation de la perte musculaire. En cas d’opérations sensibles telles que les chirurgies proches du diaphragme, les patients peuvent être exposés à des conséquences plus graves. Dans ce cas précisément, l’immobilisation entraîne une inhibition réflexe du nerf phrénique ou de la ventilation pulmonaire, ce qui peut causer de graves complications.

Outre ses conséquences conduisant à la sédentarisation du patient, le stress chirurgical induit plusieurs effets physiologiques qui dégradent les fonctions cardio-pulmonaires et neurologiques. Les patients stressés font face à des risques de perte complète de leur mobilité ou de réadmission prolongée à l’hôpital. Cependant, le degré de ce déclin est relativement bas chez des personnes présentant une bonne condition physique préopératoire.

Limites et importance de l’exercice pré et post-chirurgie avec les patients

L’impact néfaste des opérations chirurgicales est une évidence. Pour limiter ces effets, il est important de déterminer si le patient est capable d’être opéré. Cette capacité se retrouve dans le niveau d’activité de la personne, qui renseigne également sur les facteurs de risques éventuels. Dans ce cadre, un programme d’exercices thérapeutiques de haute qualité permet de déterminer le moment propice pour une intervention. Il améliore l’état physique afin de permettre de supporter les répercussions de la chirurgie.

Selon des études récentes, l’activité physique préopératoire réduit les complications pulmonaires après une chirurgie cardiovasculaire. Après l’opération, elle accélère le rétablissement et réduit le temps de séjour en réanimation. Chez les personnes âgées ayant subi une chirurgie abdominale, les résultats post-opératoires tels que la récupération fonctionnelle ou la mortalité sont fortement liés à la forme physique du patient. Il en est de même pour les personnes souffrantes d’arthroses, qui nécessitent un remplacement articulaire.

Cependant, la fragilité de certaines personnes âgées peut être un frein à la réalisation de ces exercices. En effet, lorsqu’elles souffrent de maladie telle que l’insuffisance rénale chronique, ces personnes peuvent présenter une dynapénie, une invalidité et une sarcopénie. Néanmoins, cette altération de leur performance générale peut être inversée grâce aux exercices physiques. Ceux-ci sont encore plus efficaces lorsqu’ils sont pratiqués sous forme de séries d’entrainements.

Mieux accéder à ces soins avec le service de kinésithérapeute à domicile

La perte d’autonomie et le déclin cognitif auquel font face les personnes âgées lorsqu’elles sont hospitalisées sont également dus à la rupture avec leur quotidien. En fonction de la gravité de la maladie et de la longueur de la durée d’hospitalisation, les performances intellectuelles peuvent baisser.

De ce fait, lorsque vous avez la possibilité de recevoir des soins à domicile, l’hospitalisation d’une personne âgée doit être évitée au maximum. Grâce aux services d’un kinésithérapeute à domicile, le patient pourra se préparer à l’opération et ensuite guérir avec des repères connus. Consulter un kinésithérapeute compétent lui permettra de garder des habitudes bénéfiques, tout en se déplaçant et en profitant de la chaleur du cadre familial.

LA SARCOPÉNIE LIÉE À L’AGE ET LA RÉÉDUCATION POUR CETTE MALADIE.

La pathologie qui diminue la masse et la force musculaire, c’est la sarcopénie. Elle affecte les personnes en phase de vieillissement, mais heureusement, elle peut être traitée même à domicile.

Sarcopénie et bien-être, quelles solutions ?

La sarcopénie est une maladie caractérisée par la perte progressive et généralisée de la masse et la fonction musculaire. Elle atteint un grand pourcentage de la population vieillissante à partir de 50 ans, où la dégénérescence du tissu musculaire s’accroît. Il s’agit d’une aggravation de la fonte musculaire ayant des conséquences graves sur la santé du malade. Découvrez ici tout ce qu’il faut savoir pour limiter les dommages de cette maladie et l’éradiquer.

La sarcopénie affecte l’autonomie des personnes âgées

Les personnes souffrantes de la dystrophie liée à l’âge sont souvent âgées de 50 ans ou plus. À partir de cet âge, toute perte excessive de la masse musculaire peut être associée à la sarcopénie. L’affectation est généralement causée par des facteurs interdépendants, qui jouent un rôle important dans l’apparition et la progression de la maladie.

Au nombre de ceux-ci, on note le changement dans la transmission neuromusculaire, entraînant une perte de myofibres et la diminution de la fonction contractile. La perturbation des effets des hormones anaboliques telles que la progestérone, l’œstrogène ou les hormones de croissance, est également une cause de cette maladie. Elle peut aussi apparaître lorsque l’organisme d’une personne vieillissante ne bénéficie plus d’apports nutritionnels conséquents.

Lorsque l’organisme n’utilise plus efficacement les protéines à cause d’une modification du métabolisme protéique, les risques de la survenue de sarcopénie sont élevés. Tous ces facteurs entraînent une réduction de la force et du tonus de l’individu qui l’empêche d’être physiquement autonome. Le malade dont l’endurance devient faible est alors exposé à des risques de chutes et d’hospitalisations fréquentes. Pour optimiser le bien-être et la qualité de vie de ces personnes, certains exercices efficaces ont été conçus.

Le rôle des exercices thérapeutiques dans le traitement

Les mouvements thérapeutiques prévus dans le cadre du traitement de cette maladie améliorent considérablement la masse du muscle, ses fonctionnalités et la mobilité du patient. Celui-ci retrouve son équilibre, sa proprioception et le risque de mortalité dû à la sarcopénie est diminué. Ces exercices sont essentiellement des mouvements d’aérobie tels que le vélo ou la natation, qui vont améliorer la santé cardio-respiratoire et cardio-métabolique.

Le malade devra également apprendre à son corps à résister de manière progressive. Pour cela, il sera amené à prendre des poids ou à faire de la gymnastique afin d’augmenter sa densité minérale osseuse et sa puissance. Ces exercices vont lui permettre de raffermir ces muscles et de garder son équilibre, au même titre que les exercices de flexibilité. Ceux-ci favorisent la souplesse et la stabilité pendant les activités au quotidien. Il est important que le programme d’exercice soit suivi par une personne compétente. En la matière, un kinésithérapeute est mieux indiqué pour s’occuper du patient.

Pourquoi se faire aider à domicile ?

La sarcopénie n’est pas une maladie à banaliser. Pour ne pas être obligé de vivre dans la sédentarisation, il faut mettre en œuvre sans délai un processus de guérison. Cependant, une personne subissant une perte d’autonomie ne saurait réaliser toute seule les exercices indispensables. De plus, dans un hôpital, vous êtes susceptible de dépenser une petite fortune pour une prise en charge complète. Avec un kinésithérapeute à domicile, vous bénéficiez d’un traitement personnalisé.

Resultado de imagen de ejercicio a domicilio mayoresOpter pour les services d’un professionnel du genre permet de bénéficier de soins de qualité et vous exonère des grosses dépenses effectuées dans les hôpitaux. Le kiné favorise l’accès aux soins tout en veillant à la sécurité du malade et à l’efficacité des exercices pour guérir la sarcopénie. Nous vous proposons nos services de kinésithérapeute, adaptés aux besoins de chaque patient. 

Suivez-nous sur les réseaux sociaux